De la Kippa à la Croix

delakippaalacroix-2.jpgNon seulement juif, mais rabbin, juif orthodoxe puis loubavitch ! Mais voilà que l’attirance du Christ en croix rencontré dans sa jeunesse en région parisienne se réveille avec la mort d’un juif converti, celle de Jean-Marie Lustinger, cardinal‑archevêque de Paris.

Ce récit dévoile l’itinéraire d’un croyant travaillé pendant de longues années, à l’ombre de la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, par une contradiction apparemment  irréconciliable : être Juif et aimé le Christ ! Jean-Marc Setbon, un temps prénommée Elie, devient Jean-Marie Elie Setbon au prix de souffrances que seul un amour intense peut aider à surmonter. Cet amour à un nom, c’est Jésus, scandale pour les Juifs, folie pour les païens.

Mon Avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Babelio et son opération Masse critique ainsi  que les éditions Salvator de m’avoir permis de découvrir ce livre.

Ce livre représentait plusieurs défis pour moi. Déjà, c’est un récit autobiographique, genre que je n’ai pas du tout l’habitude de lire. Dans un second temps, c’est un livre qui traite de la conversion d’un Juif au catholicisme et on parle donc essentiellement de religion. Il faut savoir que je suis athée mais que je m’intéresse un peu à l’histoire des religions. J’évite généralement le sujet religieux lors de discussion car ça tourne souvent au pugilat et les questions religieuses me passent au dessus de la tête. Mais lorsque j’ai vu ce livre sur l’opération Masse Critique de Babelio, le résumé de l’éditeur a su titiller ma curiosité et je me suis dis : « Mais qu’est-ce qui peut bien pousser un Juif croyant et pratiquant à se convertir au catholicisme !? ». J’ai donc été très contente lorsque j’ai su que j’étais sélectionnée pour ce livre !

Ce livre nous raconte le parcours religieux de Jean-Marc Setbon. Je me contenterais de l’appeler « l’auteur » dans la suite de la chronique car il change de prénom au fil de ses expériences religieuses. Son prénom de naissance est Jean-Marc, il se choisira le prénom Elie lors de son pèlerinage en Terre-Sainte et finalement, il choisira Jean-Marie Elie comme prénom de baptême.

Nous suivons donc l’auteur tout au long de sa vie. Il nous fait part de ses interrogations, de ses doutes. Il nous raconte comment le Christ est venu à lui, tout au long de sa vie. Il lui aura fallu d’ailleurs pas moins de 30 ans pour vivre pleinement son attirance pour la religion chrétienne. Et j’ai pu me rendre compte que se convertir au catholicisme était un vrai parcours du combattant !

J’ai eu un seul gros problème dans ma lecture. En effet, je ne suis pas hyper calée niveau religion, surtout en ce qui concerne le judaïsme. Et comme je n’avais pas Internet lorsque je l’ai lu, j’ai carrément buté sur certains termes et certains concepts.  Pour ne donner qu’un seul exemple, à un moment, l’auteur nous dis que lorsqu’il devient Juif pratiquant, il se voit dans l’obligation d’arrêter le handball car les matchs ont lieu le samedi. Et j’avoue sincèrement que je n’ai pas vraiment compris pourquoi… Mais bon, quand on a Internet, tout est plus simple : une petite recherche sur un moteur de recherche et le tour est jouer.

J’ai été assez choquée par moment. Notamment lorsque j'ai lu que les Juifs convertis à la religion chrétiennes sont carrément maudits dans les prières juives ! Et j’ai été assez dépitée face à la façon de réagir du manque d’ouverture des gens, notamment d’un religieux qui refusait le dialogue ! Enfin bref, ce livre m’a remué ! Il m’a fait ressentir toute une palette d’émotion : j'ai ris, j'ai été prise par le désaroi, je me suis sentie hors de moi et j'en passe et des meilleures...

Je ne peux avoir que du respect et une profonde admiration pour cet homme qui s’est vraiment battu pour ses convictions ! Je n’ai qu’un seul regret : j’aurais aimé en savoir plus sur ses 6 enfants et sur la façon dont ils ont vécu la conversion de leur père !  C’est abordé un peu trop rapidement à mon goût !

J’ai aimé l’écriture que j’ai trouvé très sincère ! J’avais réellement l’impression d’une discussion avec l’auteur : il nous parle littéralement et j’ai été très touchée par son récit !

Donc voilà, en dépit de mon athéisme, j’ai été très touchée par ce témoignage ! Il m’a ému et sa détermination force le respect ! 

livre-genial.jpg

salvator.jpg     

Commentaires (1)

1. johanne (site web) 25/03/2013

Merci pour cette chronique mais je ne pense pas lire ce livre..Les livres sur la religion me gênent un peu...Bisouuus

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 20/04/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site