Phèdre

phedre-4.jpgEn 1677, Phèdre, la dernière grande tragédie de Racine, met en scène la mythique descente aux enfers d'une incomprise. Vouée au malheur par son hérédité, Phèdre aime sans espoir son beau-fils Hippolyte. Lorsque son mari Thésée revient, il envoie injustement son fils à la mort. On assiste alors à l'empoissonnement d'une femme à la fois innoncente et coupable. Ironie tragique qui démontre à tel point l'amour peut se vivre comme une malédiction.

Mon Avis

J'ai toujours été très attirée par la mythologie grecque et latine. C'est un univers que j'aime et au fond, c'était en quelques sortes les premiers romans : amour, trahison, drame ! 

Phèdre se situe dans cette tradition de la mythologie : amour, trahison, drame... Et tout le monde finit par mourir ! On a à peine le temps de prendre un personnage en pitié qu'il meurt dans d'atroces souffrances ! C'est ce que je trouve assez frustrant avec la tragédie... On sait par avance qu'une grande majorité des personnages vont finir par manger les pissenlits par la racine et lorsque cela arrive, c'est tout sauf une surprise...

L'écriture de Racine est juste magnifique ! Les vers sont sublimes. A mon grand étonnement, j'ai lu cette pièce avec plus de facilité que l'Illusion comique

Comme je l'ai déjà dit, l'avantage d'une pièce de théâtre est que c'est court et rapide à lire. D'un autre côté, ce peut être un désavantage car il est difficile de s'attacher aux personnages. 

Malheureusement, je n'ai pas réussi à adhérer à l'histoire et du coup, ma lecture a été quelque peu ennuyeuse...

livre-ennuyeux.jpg  

challenge-libido-sciendi.jpg

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 21/04/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site