Ferragus, chef des Dévorants

ferragus-2.jpgMadame Desmarets, l'une des plus jolies femmes de Paris, est réputée être un modèle de vertu et de fidélité conjugale.C'est par un malencontreux hasard, dans une triste rue de la capitale, qu'Auguste de Maulincourt la voit entrer furtivement dans une ignoble maison.

Intrigué par son comportement et bien décidé à connaître le fin mot de l'histoire, Auguste la menace d'en parler à son mari : il ne sait pas qu'il vient ainsi d'amorcer le drame.

Et pendant ce temps, quelque part dans l'ombre, Ferragus, le chef de ses compagnons de l'ordre des Dévorants, attend son heure...

Mon avis

Aucune idée d'où sort ce livre, mais il était dans ma bibliothèque. Ne souhaitant pas mourir idiote, je me suis lancée dans cette lecture. 

L'ouvrage commence avec le point de vue d'Auguste Maulincourt. On croit alors que c'est lui le personnage principal et que l'histoire va se baser sur son point de vue. Heureusement, au bout du 3e chapitre changement de point du vue pour celui de Madame Clémence Desmarets ou son mari Jules Desmarets. Pourquoi heureusement ? Tout simplement parce que je trouve ce personnage tout simplement insupportable ! J'ai trouvé l'amour de Clémence et Jules tellement pure et touchant (bon un peu cucul la praline sur les bord mais tellement beau ^^) que ça m'a totalement révolté que ce petit fouineur vienne mettre son nez dans ce qu'il ne le regarde pas et provoque tout un tas de problème à ce petit couple si mignon !!! (on se calme...)

Autre point qui m'a révolté : selon Balzac, toutes les femmes mentent ! Bah voyons... Mais je ne m'étendrais pas la dessus... ^^

Au niveau de l'écriture, cette oeuvre est très bien écrite, quoiqu'un peu difficile. J'ai pu sortir mon application dico sur mon iPhone à plusieurs reprises. Du coup, le rythme de lecture est un peu freiné... Le début et la fin sont mortellement ennuyeux car ils contiennent beaucoup trop de descriptions et j'ai bien cru que j'allais abandonné ce livre dès le départ. 

Heureusement, le reste de l'histoire est tout à fait palpitante et ce livre m'a tenu en haleine tout du long. 

Dès le départ, on devine que tout cela va mal finir. Et plus je lis de classiques de la littérature française, plus je me rends compte qu'à l'époque, les happy end, ils connaissaient pas vraiment ! 

Enfin bref, malgré quelques longueurs au début, j'ai beaucoup aimé lire ce livre car je me suis vraiment attachée aux personnages de Clémence et de Jules. J'avoue, j'ai FAILLI versé une petite larmichette... failli...

livre-genial.jpg

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 23/04/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site